Partenaires

CNRS
Université Paul Sabatier



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Pages perso > Simona CELEBRINI

Simona CELEBRINI

Chargée de recherche 1ère classe CNRS

Tél : (+33)(0)5-62-74-45-46

Espace et contexte 3D

THEMATIQUES DE RECHERCHES

Etude de la perception visuelle de l’espace et du rôle d’indices posturaux sur le traitement visuel par différentes approches.

Chez le singe vigile :
- étude de l’intégration d’information de position du cou dans les mécanismes neuronaux de localisation spatiale (enregistrements électrophysiologiques unitaires).

Chez l’homme sain :
- étude de l’influence de la stimulation visuelle périphérique sur la perception de profondeur chez l’homme (psychophysique et EEG)
- étude de l’influence de la stimulation vestibulaire sur la perception de profondeur chez l’homme (psychophysique et EEG)
- étude d’un traitement privilégié de la position égocentrée droit devant (psychophysique)
- étude d’un traitement privilégié d’une position égocentrée proche (psychophysique).
- étude de la perception du mouvement de soi (vection) (psychophysique, EEG et IRMf)

Chez le patient :
- étude clinique longitudinale de la récupération fonctionnelle visuelle après AVC (psychophysique, EEG et IRMf) et
- étude clinique de la vision 3D dans la maladie de Parkinson (psychophysique et EEG

TECHNIQUES

Enregistrement électrophysiologique unitaire chez le singe vigile en comportement. IRMf et PEV chez l’homme. Mouvement oculaire chez l’homme et le singe.

PRINCIPALES PUBLICATIONS

  • 1. Y. Trotter, S. Celebrini, B. Stricanne, S. Thorpe and M. Imbert. (1992). Modulation of neural stereoscopic processing in primate area V1 by the viewing distance. Science. 257, 1279-1281.
  • 2. S. Celebrini, S. Thorpe, Y. Trotter and M. Imbert. (1993). Dynamics of orientation coding in the awake primate : evidence for feedforward processing. Visual Neuroscience. 10, 811-825.
  • 3. E. Zohary, S. Celebrini, K. H. Britten and W. T. Newsome. (1994). Neuronal plasticity that underlies improvement in perceptual performance. Science. 263, 1289-1292.
  • 4. S. Celebrini and W. T. Newsome. (1994). Neuronal and psychophysical sensitivity to motion signals in extrastriate area MST of the macaque monkey. Journal of. Neuroscience 14(7), 4109-4124.
  • 5. S. Celebrini and W. T. Newsome. (1995). Microstimulation of extrastriate area MST influences perceptual judgments of motion direction. Journal of Neurophysiology. 73(2), 437-448.
  • 6. Y. Trotter and S. Celebrini. (1999). Gaze direction controls response gain in primary visual-cortex neurons. Nature. 398, 239-242.
  • 7. J J.B Durand, S. Zhu, S. Celebrini and Y. Trotter.(2002) Neurons in parafoveal areas V1 and V2 encode vertical and horizontal disparities. J. Neurophysiology., 88, 2874-2879.
  • 8. Yves Trotter, Simona Celebrini, Jean Baptiste Durand. Evidence for implication of primate area V1 in neural 3-D spatial localization processing. Journal of Physiology - Paris 98 (2004) 125–134.
  • 9. J.B. Durand, S. Celebrini, Y. Trotter. Neural bases of stereopsis across visual field of the alert macaque monkey. Cerebral cortex (Feature Article), 17 : 1260-1273, 2007
  • 10. Durand, J. B. , Y. Trotter and S. Celebrini (2010). Privileged Processing of the Straight-Ahead Direction in Primate Area V1. Neuron, 66(1) : 126-137.

ALL PUBLICATIONS

 

MOTS-CLES

  • vision 3D - orientation spatiale - vection - disparité rétinienne - vergence - homme - singe - parkinson

Mise à jour 04/03/2016